Archives de Catégorie: Neuroimagerie

Activation neuronale accrue lors de l’encodage et de la récupération d’images chez des personnes de 60 ans comparativement à des personnes âgées de 20 ans

Il a été démontré dans la littérature que le vieillissement cérébral pouvait être associé aussi bien à une réduction qu’à une augmentation de l’activité neuronale lors de l’exécution de diverses tâches. Une toute récente étude a chercher à comparer l’activation du cerveau lors d’une tâche de mémoire visuelle chez des personnes âgées de 20 ans et de 60 ans, afin notamment de mieux comprendre les mécanismes sous-tendant cette augmentation de l’activité neuronale avec l’âge. Nous parlons bien ici de vieillissement normal: les participants ne souffrent d’aucune maladie neurodégénérative. Les résultats montrent une réduction de l’activité cérébrale dans les régions temporales lors de la phase d’encodage chez les participants âgés de 60 ans, mais également une augmentation de l’activation neuronale dans d’autres régions, notamment dans les lobes frontaux inférieur et dorsolatéral, lors de la phase d’encodage et de récupération de l’information visuelle. Cette augmentation n’a pas de lien avec une meilleure performance mnésique et inversement: la diminution de l’activité temporale ne provoque pas d’altération cognitive. Aussi, cette augmentation de l’activité n’est pas observée chez les personnes plus jeunes. Ces résultats peuvent être interprétés comme un phénomène de compensation, mais il semblerait que l’explication la plus probable soit l’utilisation de différentes stratégies afin de pallier une plus faible performance d’encodage et de récupération, et en particulier la verbalisation (il s’agit d’image qu’il faut mémoriser) et une attention plus soutenue. 

REFERENCES: Increased neural activation during picture encoding and retrieval in 60-year-olds compared to 20-year-olds. S. Burgmans, M.P.J. van Boxtel, E.F.P.M. Vuurman, E.A.T. Evers & J. Jolles. Neuropsychologia (2010), In Press.

Poster un commentaire

Classé dans Neuroimagerie

Créativité et substance blanche

La créativité joue un rôle primordial dans le développement des civilisations humaines et dans la vie culturelle de l’individu. Elle désigne la capacité d’une personne à résoudre un problème de manière originale, à imaginer, à décrire un concept neuf. La littérature scientifique a déjà postulé le fait que la créativité tire ses ressources d’un réseau valide de connexions entre les diverses régions du cerveau mais il n’a jamais été clairement démontré la relation entre l’intégrité de la substance blanche, ce câblage reliant les régions cérébrales entre elles, et les capacités de création.  Dans cette étude menée par une équipe japonaise, les connexions structurelles sont observées à l’aide de l’imagerie de diffusion, cette technique déjà évoquée sur ce blog et permettant d’analyser les fibres de substance blanche sur toute leur longueur et en particulier les régions suivantes: le corps calleux, la jonction temporo-pariétale bilatérale et le lobule pariétal inférieur droit. 55 jeunes adultes participent à cette recherche. La créativité est évaluée à l’aide d’un test appelé le S-A Creativity Test, adapté à la langue japonaise. De manière générale, les résultats montrent que l’intégrité des fibres de substance blanche sous-tend la créativité. La créativité se révèle être une fonction cognitive de haut niveau, très complexe, et faisant intervenir de nombreuses aires cérébrales. Elle se définit clairement comme l’association d’idées parfois éloignées les unes des autres, qui se retrouvent souvent de manière fortuite, incongrue. Il serait intéressant de poursuivre nos lectures vers des papiers concernant des recherches sur la créativité et menées auprès de patients souffrant de lésions de la substance blanche comme la sclérose en plaques par exemple. 

REFERENCES: White matter structures associated with creativity: evidence from diffusion tensor imaging. Hikaru Takeuchi, Yasuyuki Taki, Yuko Sassa, Hiroshi Hashizume, Atsushi Sekiguchi, Ai Fukushima, Ryuta Kawashima, NeuroImage 51 (2010) 11-18.

Poster un commentaire

Classé dans Neuroimagerie